Se préparer pour réaliser une bonne interview

Photo de couverture: CHUCK KENNEDY, THE WHITE HOUSE – President Barack Obama participates in a 60 Minutes interview with Steve Kroft in the State Dining Room of the White House, Jan. 9, 2017.

Tu te prépares pour mener une interview vidéo et tu ne sais pas où commencer ? Ne t’inquiète pas, tu trouveras dans cet article des conseils et astuces pour développer au mieux tes compétences en matière d’interview et pouvoir tirer le meilleur parti de tes interviewés.

Les interviews permettent d’obtenir des informations, des témoignages, que ce soit pour un documentaire, un reportage ou une vidéo promotionnelle (avis d’utilisateurs satisfaits de ton produit ou service). Une interview doit être préparée avec soin et le jour du tournage, il ne faut pas poser les premières questions qui te viennent à l’esprit! Certes, il faut laisser un espace pour l’improvisation mais les interviews réussies sont toujours préparées en amont.

Il y a certaines choses que tu peux envisager de faire avant d’être prêt pour ton interview, par exemple :

• Une bonne méthodologie consiste à réaliser une pré-interview avec ton interlocuteur, cette étape peut être décisive pour obtenir une bonne interview filmée dans certains cas. D’une part, tu te familiariseras avec son histoire et d’autre part, tu l’aideras à se sentir plus à l’aise avec ton interview et tes méthodes. Une interview est un dialogue, donc si tu veux que ta personne interrogée lâche prise et soit naturelle, tu dois te donner le temps de gagner sa confiance. En fin de compte, tu construis une relation, et toute relation significative est basée sur la confiance.

• Le jour du tournage, quand tu te présentes avec l’équipe, ne commence pas à tourner avant d’avoir l’impression que la personne se sent à l’aise avec l’équipe qui l’entoure.

• Assure-toi de connaître tous les détails techniques du tournage, c’est-à-dire, parle à ton caméraman pour savoir quel type de plans vous allez tourner, quel type de lumière, etc. Evite d’être surpris par les mouvements de la caméra en connaissant tous les détails pour pouvoir te concentrer au maximum sur la personne interviewée et ses émotions.

• La norme dans les interviews est que la personne interrogée regarde l’intervieweur et non pas la caméra, de sorte que son champ de vision est dirigé légèrement à côté de l’objectif. Assieds-toi juste à côté de la caméra pour avoir cet effet, les deux regards doivent être sur la même auteur que l’objectif de la caméra.

Les clés du bon intervieweur

Chacun a son propre style et un point de vue différent lorsqu’il aborde une interview, cependant, il y a quelques astuces pour être au top à chaque fois:

Aller du général vers le particulier. Les professionnels commencent souvent leurs entretiens par une question générale et ouverte, l’idée étant d’amener les personnes interrogées à répondre de manière réfléchie. Ces questions initiales peuvent être sans rapport avec le sujet principal de l’interview, comme par exemple les questions sur l’enfance ou l’éducation. Tout en agissant comme un brise-glace, elles peuvent ouvrir la voie à des réponses plus complexes qui présentent le sujet de l’entretien.

Sois flexible. Sois attentif et en accord avec les émotions et les intérêts de la personne interviewée. Suis ton intuition et ne t’inquiète pas si tu sors du scénario. Si une question met la personne interrogée mal à l’aise, passe à la question suivante et reviens à la même question un peu plus tard. Le but n’est pas d’obtenir une liste de réponses de façon séquentielle mais de créer de bonnes conditions pour que la personne interrogée soit encouragée à répondre.

Évite les questions de type oui ou non. Idéalement, la personne interrogée devrait entrer dans les détails de la réponse et ne pas répondre par oui ou par non, par exemple, au lieu de demander : “Avez-vous un chat ?” Tu peux demander ”Que pensez vous des personnes qui ont des chats?

Ne laisse pas l’interview devenir personnelle, tu dois devenir “une machine” à obtenir des informations sans laisser ton ego affecter l’objectivité de tes opinions. Mets de côté tes préjugés. De la même façon ne te laisse pas séduire par l’interviewé ou alors ne laisse rien paraître. Si tu penses que l’interview ne mène nulle part, ne te préoccupe pas de la façon dont tu penses que la personne devrait répondre à la question, prends du recul, intéresse-toi à ce qu’elle veut dire et improvise.

Mets ton interlocuteur à l’aise. Beaucoup de gens n’ont jamais parlé devant la caméra et peuvent devenir nerveux face à l’équipe de tournage. Assure les qu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses dans les interviews et que tu as le temps d’écouter leur histoire.

Fixe des attentes claires. Explique leur où ils doivent regarder, explique leur de ne pas répondre par des réponses fermées (oui ou non) et n’hésite pas à leur rappeler qu’ils sont en train de bien s’en sortir.

N’interromps pas une réponse. Si tu penses que ton interlocuteur s’écarte du sujet, ne l’interromps pas au milieu de la phrase. Tu peux être surpris des résultats obtenus en exploitant le silence ou en les laissant explorer leurs souvenirs et leurs émotions. Utilise ton langage corporel pour écouter activement, tu peux hocher la tête si tu veux que la personne interviewée continue son histoire ou regarder ailleurs si tu veux que la personne finisse son histoire.

Demande au sujet de répéter la question, ce qui permettra de mettre la réponse en contexte et de la rendre plus claire.

Faites des pauses. Les entretiens peuvent être fatigants pour la personne interviewée, pour toi et pour l’équipe, alors assure-toi de prévoir du temps lors de l’organisation d’une interview pour prendre les pauses nécessaires.

Demande la permission quand tu vas poser des questions un peu plus délicates, c’est-à-dire que tu peux introduire la question en disant : “je vais vous pousser un peu, êtes-vous d’accord ?” Ou encore “Est-ce que ça vous dérange si je vous pose des questions personnelles / gênantes ?

Appuie-toi sur les espoirs, les douleurs ou les rêves de ton interviewé si tu veux obtenir un témoignage passionné, mais fais bien attention à ton langage non verbal. Tu dois lui montrer que tu es très intéressé.e par ses réponses si tu veux qu’il s’ouvre à toi, sinon il le remarquera et perdra tout intérêt.

Sympathise avec la personne interrogée, si par exemple la personne parle de sa femme et l’appelle Caroline, quand tu l’interroges sur elle, ne l’appelle pas “sa femme”, appelle-la comme le fait la personne interrogée : Caroline.

Répète le dernier mot de sa réponse si tu veux en savoir plus, par exemple si ton interview se termine par une réponse “…je ne suis pas d’accord”, tu peux répondre “d’accord?” pour générer un effet d’intrigue et que l’interlocuteur développe ce sentiment.

J’espère que tous ces conseils t’aideront à tirer le meilleur parti de tes interviewés. Souviens-toi que la confiance jouera un rôle très important dans l’interview, mets tes interviewés à l’aise et montre leur un maximum d’intérêt.

Bonne courage pour ta prochaine interview 🎬

N’hesite pas à enrichir cet article en partageant dans les commentaires tes astuces!

Laisser une réponse

%d blogueurs aiment cette page :